Candidature, les jeux sont faits

Ils sont 19 à déposer les dossiers de candidature aux élections présidentielles anticipées, dont 4 validés par des partis politiques et aucune femme. Pour les gubernatoriales, 6 hommes et une femme visent Mrodju et 7 hommes pour Bonovo.

19 candidats ont déposé leurs dossiers de candidature aux élections présidentielles du 24 mars prochain. Jusqu'à 18h, hier mercredi la cour suprême a confirmé le dépôt de 19 candidatures. Le benjamin des candidats est accompagné par les siens à 16h avec une ambiance énorme. Une forte mobilisation de jeunes, Salim Saandi, le plus jeunes de ceux qui sont en compétition pour Beit-Salam se déclarant candidat de la jeunesse et appelle les comoriens à suivre les pas de la grande île de l'océan indien. " Suivez l'exemple de nos voisins.Il faut que vous nous donniez la chance. c'est nous qui changerons les maux qui ruinent notre pays" a déclaré devant ses militants et sympathisants avant de conseiller la population à se renseigner sur la personne à qui elle accorde sa confiance de gouverner le pays. " Il faut demander jusqu'à savoir le CV de qui vous allez élire le 24 mars, car c'est un jour décisif. Un jour qui peut décider le sort de notre pays. Je vous demande de fouiller jusqu'à leur famille, comme ça, vous n'allez pas vous tromper. Je pense que je suis le candidat idéal, celui qui favorisera la jeunesse" a-t-il annoncé.

La liste des prétendants à Beit-Salam est ainsi composée. On compte déjà Achmet said, Ali Mhadji, Azali Assoumani de la CRC, Bourhane Abdallah, Djaffar Elmaceli, Fahmi Said Ibrahim, Hamidou Karihila, Hassani Hamadi, Ibrahim Mohamed Soulé de Juwa, Ibrahim Ali Mzimba, Mahamoud Ahamada, Mohamed Ali Soilihi de l’UPDC, Mohamed Soilihi, Mouigni Baraka Said Soilihi, Moustoifa Said Cheick du Front Démocratique, Said larifou, Salim Saandi, Soilihi Mohamed Soilihi et Youssouf Boina.

Soit 4 candidats désignés par des partis,15 indépendants et aucune femme. A remarquer aussi, des doublons, au sein de l’UPDC, avec la présence de Youssouf Boina et une procédure de désignation peu respectée par les candidats aux primaires de Juwa. Tous les ténors de la vie politique au niveau de Ngazidja sont presque présents.

Côté gouvernorat, Mohamed Ibrahim alias cheikh, un des postulants pour Mrodju est confiant des institutions comoriennes." Le début est bon, donc moi je suis confiant pour la suite et croient à ceux qui gèrent nos institutions". Estimant que les jeunes sont marginalisés, ce candidat indépendant se veut comme "le sauveur de la jeunesse de la grande Comore. Mon leadership, mon expérience dans l'administration et mon amour des jeunes sont les sources de motivation" a-t-il confié.

La liste complète est la suivante. Abbas Mohamed Elhad, Farouata Mhoudine , Ahmed Abdallah, Aboudou Soeuf, Hatim Nakib, Ahmed Bacar Kassim, Salim Amandine, Youssouf Madi Boina et Mohamed Ibrahim Abdallah.

A Mohéli, Said Baco Attoumani, Mohamed Ali Said, Mohamed Said Fazul, Loutfi Attoumani, Abdou Djabir, Aladine Daroumi et Said Ali Dahalani briguent la magistrature de l’île.

Cependant, la note de la cour suprême suscite des interrogations quant à la date limite légale de dépôt de candidature.

Par Ali Mbaé