On y croit !

Une foule a envahi  le portail  de l’hôtel Retaj, lieu de séjour des cœlacanthes pour montre le soutien inconditionnel aux verts. Dirigeants et joueurs ne parlent que d’une chose. Victoire contre le Cameroun.

Le président de la fédération comorienne de football est très enthousiaste à l’arrivée des joueurs. Sa foi en l’équipe est décuplée et la victoire ne fait pas l’ombre d’un doute. « L’ambiance est géniale. Les joueurs ont comme d’habitude été accueillis chaleureusement. Cette ferveur populaire et la détermination de l’équipe m’amènent à dire que cette fois ci nous allons remporter la victoire. Même si rencontrer une grande équipe comme le Cameroun n’est pas évident. Je fais confiance à nos joueurs. Je veux dire que nos joueurs sont motivés. Il n’y a pas de doute, nous allons gagner. » Certes,  « Il y a certains joueurs qui ne sont pas encore arrivés, mais ils seront ici à Moroni demain. Il y a Youssouf Mchangama, Selemane et Elfardou. Malheureusement, nous devons nous passer de Mohamed youssouf, alias, maélé, car, il est blessé », explique le président.

 Ils sont 23 joueurs appelés à affronter les redoutables lions indomptables, 18 évoluent en Europe et  5 au niveau national. Parmi les locaux 3 joueurs portent  les couleurs de Volcan club de Moroni ;  Nabil, habib et Andhum, Rapide de l’U S Zilimadjou et de Faouzou d’Elan Club.

 Nabil, le plus jeune des sélectionnés remercie tout d’abord le coach car « on était nombreux et j’ai eu cette chance d’être parmi les 23 joueurs. Je vais essayer de faire de mon mieux pour défendre le drapeau ainsi montrer ce que je suis capable de faire». Andhume ajoute  que « l’union fait la force. Nous sommes tous ensemble pour défendre les mêmes valeurs notre drapeau, notre hymne national et notre pays. Nous allons multiplier nos efforts pour avoir la victoire quelque soit la réputation de l’équipe  adverse.»

Camal Youssoufa partage la même analyse. « Quelque soit la qualité de l’équipe adverse on va les affronter à fond, sinon si on se sent faible on n’aurait pas du venir ». Tous les joueurs tiennent le même discours. Said bakari le second jeune joueur déclare lui aussi qu’il est possible de gagner ce match. «Ce n’est pas parce qu’on est à domicile mais nous avons aussi beaucoup de qualités comme eux. Avec un peu de chance et des prières, la victoire sera au bout.»

Par Salim Hamidou